Les athlètes grecs

Dans une société grecque antique où la force physique était recherchée plus que tout, les athlètes qui l’incarnaient parfaitement avaient une place spéciale dans le cœur de leurs concitoyens. Grâce à leurs performances réalisées à la lutte, au javelot et bien d’autres disciplines encore, ces derniers étaient traités avec respect et admiration au sein de la communauté à cette époque. Découvrez dans cet article, l’importance des athlètes dans la Grèce Antique.

 

Les athlètes : une place de choix dans la Grèce Antique

 

Par leurs victoires parfois retentissantes, les athlètes étaient adulés dans la Grèce Antique. Ceux-ci pouvaient ainsi bénéficier de plusieurs privilèges en guise de récompense pour la fierté et l’honneur qu’ils apportaient à leur cité. La société ne les couvrait pas uniquement d’honneurs. Elle les nourrissait en plus de leur donner des primes en argent. Autre preuve que les athlètes occupaient une place spéciale au sein de la population, on peut citer les statues érigées en l’honneur de ceux qui sont victorieux. Comme on peut le constater, les athlètes sont très présents dans la vie des Grecs antiques. Ils sont la fierté de toute la Grèce Antique qui ne jure que par la force physique. En fait, toute l’importance accordée à ces sportifs réside dans la façon dont les vainqueurs sont accueillis. Après sa victoire à 92e olympiade, l’athlète Exénète l’Agrigentais ne fait-il pas une entrée triomphante dans sa patrie escorté de trois cents chars ? Pour témoigner sa reconnaissance à ses vaillants heureux, la société antique grecque leur accordait un grand nombre d’avantages comme la gravure de leur nom sur des tables en marbre ou encore le droit de préséance dans les jeux publics. Enfin, les athlètes avaient un traitement particulier dans la mesure où ils étaient exempts des charges pesant sur les autres citoyens sans oublier le fait qu’ils soient pas sous la contrainte des fonctions publiques.

picture

 

Les athlètes grecs les plus célèbres de la période antique

 

Le nombre d’athlètes dans la Grèce Antique était tout simplement impressionnant. Parmi les plus célèbres, on peut citer Milon de Crotone et Théagène. Sept fois champion olympique sur la période 536-512, Milon de Crotone a une renommée qui dépasse les frontières de la Grèce. Il est parvenu à une telle performance grâce à sa force exceptionnelle qui le caractérisait. On dit de lui qu’il fallait 15 pintes ou 3 cognes de vin, 20 livres de pain et de viande pour apaiser sa faim. Quant à Théagène, c’est un athlète qui tire sa célébrité de ses 1300 victoires tout au long de sa carrière. En 22 ans ( sur la période 480 et -476), il a été à la fois vainqueur au pancrace et au pugilat. Que dire de Polydamas de Thessalie connu pour être un athlète d’une taille colossale et d’une force incomparable ? N’a-t-il tué sans armes, un lion furieux et énorme sur le mont Olympe comme l’aurait fait Hercule ?