La course grecque

Sport majeur de la Grèce antique, la course fait partie des disciplines figurant au programme des différents concours de cette époque. Très pratiquée au cours de l’Antiquité, elle se déroulait dans les principaux stades que sont entre autres celui de panathénaïque, d’Olympie et de Delphes. Quelles sont les caractéristiques de la course grecque ? Quelle évolution a subi ce sport au fil des années ? Le but de cet article de répondre à ces questions capitales.

 

Présentation de la course grecque

 

Les Grecs de l’Antiquité s’adonnaient à la course sur piste rectiligne et plate. Cette forme se démarque par conséquent du cross-country et de celle dite d’obstacles. Cette discipline se présentait sous différents formats à cette époque, comme sur un stade par exemple. Avec ses 210 mètres, celui de Pergame est le plus long. Vient ensuite Olympie avec une longueur de 192 mètres. Enfin, on a ceux de Delphes et de Némée, longs tous deux de 178 mètres. Il s’agit de la forme la plus courte de cette discipline grecque. C’est une variante qui n’inclut pas le 100 mètres tel qu’il est pratiqué aujourd’hui. Sous ce format, la course constitue l’épreuve la plus importante à l’occasion des Jeux olympiques. C’est pour cette raison que le vainqueur donnait son nom à l’olympiade. Il existe également d’autres formats dont notamment la course longue de deux stades, 7, 20 ou 24 stades. Enfin, les Grecs pratiquaient la course en armes. Pour cette dernière, les coureurs en compétition portent divers équipements tels qu’un bouclier au bras gauche, des cnémides et un casque pour se protéger.

 

Course grecque : son évolution au cours du temps

picture
Aujourd’hui, la course demeure encore une discipline sportive largement pratiquée. Elle fait ainsi partie de la pléthore d’épreuves au programme des Jeux olympiques modernes sous une diversité de formes. On a donc le sprint sur 100, 200 et 400 mètres. Les compétiteurs peuvent être aussi bien des hommes que des femmes. Il y a également la course de demi-fond. Comme son nom l’indique, cette forme est à mi-chemin entre la course de fond et le sprint. On a enfin les épreuves de course de fond, d’obstacles 100 mètres haies pour les femmes et 110 mètres haies pour les hommes, sans oublier les épreuves de marche athlétique. Les changements au fil des siècles concernent également l’équipement des coureurs. La première évolution notable à ce niveau intervient à partir de 450 avant J.-C. Le port des cnémides n’était plus obligatoire après cette date. Comme on peut le constater, la course grecque a connu une évolution au cours du temps non seulement au niveau des règles, mais également sur de nombreux autres aspects. Le but de ces différentes améliorations est d’offrir aux athlètes de meilleures conditions de pratique.